Rechercher
  • Catherine Paumier

Dressage de l’anorexique, dressage de la pulsion ?



« Nous partirons d’une vignette clinique rencontrée en institution. Melle C. a 20 ans et est traitée pour troubles du comportement alimentaires au service TCA d’une institution parisienne. Une grave anorexie menace ses jours. C’est sa quatrième hospitalisation.

Elle est traitée selon « le protocole ».

Une diététicienne lui est adjointe, à elle ainsi qu’à tout le service. Cette diététicienne, aussi « psychologue » a pour mission de leur « apprendre à manger ».

Pour se faire , tous les patients, y compris la diététicienne et le service soignant doivent manger ensemble , donnant à voir un « comment se tenir à table », « comment bien se nourrir ». Le personnel a pour consigne de finir son plateau « pour donner l’exemple ».

Un « quota » calorique a été instauré par patient ; un tel doit manger « tant », un autre « tant » encore. C’est là le sujet majeur des « réunions de groupe » patients-psychologue.

Après chaque repas, on vérifie que les plateaux ont bien été ingurgités, que rien n’a été caché (on se demande bien où, mais l’imagination des patients est assez fertile..), puis on enferme chacun et chacune dans sa chambre en prenant bien soin aussi de fermer à clé l’accès aux toilettes de chacun. En effet , il est hors de question qu’après le repas on aille se faire vomir !!!

On distribue des permis de sortir de l’institution si tel poids est atteint, une interdiction si l’objectif n’est pas atteint

On pèse les patients avant et après les permissions. On les pèse en permanence.

Dans ce service la question de la structure ne se pose pas……

Or, Melle C. connaît tout ce « protocole » par cœur et a « appris » à le contourner à sa façon.

On a découvert de la nourriture cachée dans la doublure de son manteau, des petits sacs plastique remplis de vomi à la tête de son lit, des paquets de cigarettes remplis aussi de nourriture. Il apparaît qu’à 21 h elle jette le tout par la fenêtre (à 21h on suppose que tout est mangé et digéré et on débloque les systèmes de fermeture des fenêtres)

Melle C. n’a pas supporté sa prise de poids (400 gr). « C’est trop », elle se sent envahie. Elle veut mourir, ne pas vieillir… »




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout